Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Articles avec #korrigans tag

Sur la Côte des Légendes... des farces, encore des farces... de korrigans ?

Publié le par Les Conteurs de la Nuit

Après une bruine quelque peu présente une bonne partie de la journée, un franc soleil s’est présenté en fin d'après-midi.

Sur la Côte des Légendes... des farces, encore des farces... de korrigans ?
Sur la Côte des Légendes... des farces, encore des farces... de korrigans ?

Sur la plage de La Digue, les préparatifs allaient bon train. Et du parking à la scène, les allées et venues du tracteur ponctuaient les arrivées de costumes, accessoires et décors nécessaires au spectacle.

Sur la Côte des Légendes... des farces, encore des farces... de korrigans ?
Sur la Côte des Légendes... des farces, encore des farces... de korrigans ?

En cortège, accompagné des musiciens et de presque tous les acteurs, le public s’est ensuite avancé sur le sable pour prendre place.

Sur la Côte des Légendes... des farces, encore des farces... de korrigans ?
Sur la Côte des Légendes... des farces, encore des farces... de korrigans ?Sur la Côte des Légendes... des farces, encore des farces... de korrigans ?
Sur la Côte des Légendes... des farces, encore des farces... de korrigans ?Sur la Côte des Légendes... des farces, encore des farces... de korrigans ?Sur la Côte des Légendes... des farces, encore des farces... de korrigans ?
Sur la Côte des Légendes... des farces, encore des farces... de korrigans ?Sur la Côte des Légendes... des farces, encore des farces... de korrigans ?
Sur la Côte des Légendes... des farces, encore des farces... de korrigans ?Sur la Côte des Légendes... des farces, encore des farces... de korrigans ?

« La grande légende de la Côte des Légendes » pouvait alors commencer.

 

Sur la Côte des Légendes... des farces, encore des farces... de korrigans ?
Sur la Côte des Légendes... des farces, encore des farces... de korrigans ?Sur la Côte des Légendes... des farces, encore des farces... de korrigans ?Sur la Côte des Légendes... des farces, encore des farces... de korrigans ?
Sur la Côte des Légendes... des farces, encore des farces... de korrigans ?Sur la Côte des Légendes... des farces, encore des farces... de korrigans ?Sur la Côte des Légendes... des farces, encore des farces... de korrigans ?
Sur la Côte des Légendes... des farces, encore des farces... de korrigans ?Sur la Côte des Légendes... des farces, encore des farces... de korrigans ?Sur la Côte des Légendes... des farces, encore des farces... de korrigans ?

Hélas, trois fois hélas, quelqu’un s'est cru obligé d'appuyer sur le bouton de la pompe qui déclenchait un épais voile de brume.

 

Sur la Côte des Légendes... des farces, encore des farces... de korrigans ?Sur la Côte des Légendes... des farces, encore des farces... de korrigans ?
Sur la Côte des Légendes... des farces, encore des farces... de korrigans ?Sur la Côte des Légendes... des farces, encore des farces... de korrigans ?
Sur la Côte des Légendes... des farces, encore des farces... de korrigans ?Sur la Côte des Légendes... des farces, encore des farces... de korrigans ?
Sur la Côte des Légendes... des farces, encore des farces... de korrigans ?Sur la Côte des Légendes... des farces, encore des farces... de korrigans ?

Et personne ne savait de quel bouton il s'agissait.

 

 

Le prologue terminé, la balade contée qui a suivi s'est donc déroulée dans le plus grand brouillard.

Ce qui donnait en fait une ambiance encore plus étrange et angoissante.

Sur la Côte des Légendes... des farces, encore des farces... de korrigans ?
Sur la Côte des Légendes... des farces, encore des farces... de korrigans ?Sur la Côte des Légendes... des farces, encore des farces... de korrigans ?
Sur la Côte des Légendes... des farces, encore des farces... de korrigans ?
Sur la Côte des Légendes... des farces, encore des farces... de korrigans ?Sur la Côte des Légendes... des farces, encore des farces... de korrigans ?

A cela s’ajoutait une obscurité envahissante qui, peu à peu, prenait ses quartiers. La nuit et le brouillard sont toujours synonymes de grande inquiétude...

Sur la Côte des Légendes... des farces, encore des farces... de korrigans ?
Sur la Côte des Légendes... des farces, encore des farces... de korrigans ?

Lors de la pause « chapellitaine » à Saint Egarec, l’ambiance festive reprit des couleurs notamment grâce à l'intervention d’une petite korrigane qui, par surprise, joua du piano à bretelles,

accompagnée par une flûtiste.

Bon, nous n'en dirons pas plus... Quant au korrigan farceur,

surpris de rencontrer en ce lieu la reine des korrigans, il fut bien obligé d’avouer devant les spectateurs embarrassés que tout était de sa faute.

 

Sur la Côte des Légendes... des farces, encore des farces... de korrigans ?

Mais tout est bien qui finit bien. C’est sous un ciel clair parsemé d’étoiles qu’un peu après vingt-deux heures trente, les enfants ravis de porter des lanternes allumées prirent plaisir à guider les adultes sur le chemin du retour. Cela s’appelle aussi le juste retour des choses… !

 

Sur la Côte des Légendes... des farces, encore des farces... de korrigans ?Sur la Côte des Légendes... des farces, encore des farces... de korrigans ?

Merci à Stéphanie Gac (de Kerlouan), Yvon Le Martret (du Folgoët) et Anthony Bellod (de Lons le Saunier) et Aurélie Villard pour les photos de la balade,

240 ! Ils étaient 240 spectateurs à s’être déplacés sur la côte des Légendes, ce lundi 14 août...

Publié le par Les Conteurs de la Nuit

240 ! Ils étaient 240 spectateurs à s’être déplacés pour cette soirée du lundi 14 août. Soudain, un petit doigt inconnu s’est alors levé dans le public arguant qu’ils n’étaient que 239.

Sans perdre une minute, les calculs furent repris, vérifiés et comparés.

240 ! Ils étaient 240 spectateurs à s’être déplacés sur la côte des Légendes, ce lundi 14 août...240 ! Ils étaient 240 spectateurs à s’être déplacés sur la côte des Légendes, ce lundi 14 août...

Il fallut se résoudre face à l’évidence comptable : il n’y avait que 239 spectateurs, ce qui engendra une profonde déception parmi les Conteurs de la Nuit, qui pourtant savent compter… !

Des gens de Brest, de Landerneau, de Locmaria-Plouzané, de Guilers et de nombreux touristes ont ainsi découvert, le temps d’un spectacle théâtralisé, pourquoi...

240 ! Ils étaient 240 spectateurs à s’être déplacés sur la côte des Légendes, ce lundi 14 août...240 ! Ils étaient 240 spectateurs à s’être déplacés sur la côte des Légendes, ce lundi 14 août...
240 ! Ils étaient 240 spectateurs à s’être déplacés sur la côte des Légendes, ce lundi 14 août...
240 ! Ils étaient 240 spectateurs à s’être déplacés sur la côte des Légendes, ce lundi 14 août...240 ! Ils étaient 240 spectateurs à s’être déplacés sur la côte des Légendes, ce lundi 14 août...

...la côte par ici s’appelle la Côte des Légendes.

 

240 ! Ils étaient 240 spectateurs à s’être déplacés sur la côte des Légendes, ce lundi 14 août...240 ! Ils étaient 240 spectateurs à s’être déplacés sur la côte des Légendes, ce lundi 14 août...
240 ! Ils étaient 240 spectateurs à s’être déplacés sur la côte des Légendes, ce lundi 14 août...

S’ensuivit une balade contée où s’invitèrent une jolie sirène et une petite fée, puis l’Ankou et le diable.

 

240 ! Ils étaient 240 spectateurs à s’être déplacés sur la côte des Légendes, ce lundi 14 août...

A la chapelle Saint Egarec, une flûtiste à bec assurait un intermède musical entraînant tandis que le public prenait place en chantant des comptines d’un autre temps. En canon, s’il vous plaît.

Lorsqu’après avoir enfermé les conteurs dans la sacristie, le korrigan farceur fit son entrée sur scène, on apprit que la musicienne était tout bonnement la reine des korrigans ! Imaginez le coup de théâtre que cela a occasionné. Non, vous ne pouvez pas le savoir si vous ne l’avez pas vu… !

 

Un feu d’artifice tiré sur la côte rappela qu’il fallait rentrer à la maison, ou du moins au parking.

Au sortir de la chapelle, des lanternes furent prêtées aux têtes blondes bien éveillées qui, selon la tradition, se firent un plaisir d’accompagner les adultes vers la bonne destination.

Merci à Philippe Gac (de Kerlouan) et à Sébastien Schuler (de Guilers) pour la vidéo et le reportage photo.

D’OU VIENNENT NOS LEGENDES ?

Publié le par Les Conteurs de la Nuit

D’OU VIENNENT NOS LEGENDES ?

Le patrimoine des contes et légendes de Bretagne est parmi les plus riches qui soient, et tout au long des siècles, nos vieux conteurs ont su broder à l’infini sur les thèmes traditionnels de ces récits qu’ils conservaient dans leur mémoire. Ainsi, les veillées dans les fermes bretonnes se passaient volontiers à écouter les contes narrés avec verve par un domestique à la langue bien pendue, ou par un vieux mendiant venu demander l’asile pour la nuit.

Le samedi soir, leur semaine de travail achevée, les jeunes gens aimaient se réunir au moulin pour entendre les histoires dont le sac du meunier était plein. Ils écoutaient le maître des lieux y aller de ses récits, passant des potins de la paroisse dont il était le colporteur patenté aux contes savoureux qu’il avait fignolés dans sa tête pendant les heures d’oisiveté au cours desquelles il n’avait eu qu’à écouter tourner sa meule.

Un autre fin conteur, ne se privant pas de médire de son prochain, était le tailleur qui, allant de maison en maison, était toujours prêt à partager quelques commérages. Pendant qu’il poussait l’aiguille, assis les jambes croisées sur la paille de la grange, sa langue malicieuse allait bon train, et c’est pourquoi fort de son succès, il provoquait souvent l’attroupement d’un bon nombre d’admiratrices très attentives au moindre de ses propos.

Aujourd’hui, poussés par une passion débordante, les « Conteurs de la Nuit » prennent plaisir à se joindre à ce cortège de narrateurs connus ou inconnus, ajoutant aux récits cette touche originale de balade sur le bord de mer, dans un environnement naturel admirable et d’une grande beauté. Une grande partie des textes déclamés sont écrits par eux-mêmes. Et le temps d’une rencontre conviviale à la tombée de la nuit, chacun retrouvera cette part de rêve et de mystère qui sommeille au plus profond de chaque être. L’imaginaire est en marche, comme un songe qui se poursuit…

La photo a été prise par monsieur Pierre-Jean Fontfrède, de Clermont-Ferrand, lors de la balade contée du 20 août 2012.
Cette photo a retenu tout particulièrement l’attention des membres du jury lors du premier concours de photos organisé par le gîte de Meneham.

La saison touristique 2013 des balades contées commence le 24 juin

Publié le par Les Conteurs de la Nuit

La saison touristique 2013 des balades contées commence le 24 juin

PRÉSENTATION DE LA BALADE CONTÉE

La saison touristique des balades contées 2013 va bientôt commencer et depuis quelque temps, les Conteurs de la Nuit se préparent activement pour accueillir celles et ceux qui viendront leur rendre visite sur le bord de mer.

Voici quelques éléments d’informations sur le déroulement de ces balades qui auront lieu tous les lundis de l’été, du 24 juin au 26 août inclus.

  • Le rendez-vous est fixé sur la place de la mairie de Kerlouan à 20h15, sans inscription préalable. Après quelques mots de présentation de la soirée, les participants sont invités à se rendre en voiture sur le parking du lieu dit « La Digue ». C’est à cet endroit de l’espace dunaire que débute véritablement la balade contée le long d’un parcours de deux kilomètres.

  • Durant quelques pauses arrangées en des points remarquables, dont la dernière se tient dans une petite chapelle, des légendes traditionnelles ou des textes rédigés pour la circonstance sont déclamés par les Conteurs de la Nuit, désireux d'associer la beauté du site à l'élégance des mots, et toujours soucieux d'accompagner le visiteur vers un rêve empreint de mystère.

  • La balade est accessible à tous publics, et emprunte notamment le chemin des douaniers. A l’issue de la dernière pause, les participants sont raccompagnés sur le parking de La Digue.

  • La participation financière est libre. Les fonds ainsi collectés sont destinés à financer une association caritative ou humanitaire de la commune de Kerlouan.

En attendant le plaisir de vous accueillir sur la côte des Légendes,
Les Conteurs de la Nuit,

la photo a été réalisée par Sébastien Schuler :
www.laphototoutsimplement.fr

http://www.laphototoutsimplement.fr

les Korrigans sont de retour sur le bord de mer

Publié le par Les Conteurs de la Nuit

Les lutins qui abondent en Bretagne se nomment ici « korrigans ». Le mot « korrigan » vient du breton « korr » nain, suivi du diminutif « ig », ce qui laisse supposer de petits nains. On les rencontre souvent dans les campagnes, mais depuis quelques années, ils s’aventurent sur les bords de mer...

Les lutins qui abondent en Bretagne se nomment ici « korrigans ». Le mot « korrigan » vient du breton « korr » nain, suivi du diminutif « ig », ce qui laisse supposer de petits nains. On les rencontre souvent dans les campagnes, mais depuis quelques années, ils s’aventurent sur les bords de mer...